La conservation du champagne

Pour conserver les vins de Champagne dans les meilleures conditions, il est indispensable de respecter quelques règles de base.

Il est tout d’abord conseillé d’entreposer les précieux flacons dans un local (cave de préférence) ou un espace (armoire adaptée) éloigné de toute source de vibrations. Ce lieu d’entreposage ne doit pas non plus posséder de source d’éclairage trop violente. L’idéal est l’obscurité totale. Sinon un éclairage de faible intensité peut être supporté (bougie ou ampoule basse tension). Les éclairages de type « Néon » sont à proscrire absolument du fait de la forte intensité de rayonnement ultraviolet émis (très nocif pour le vin).

Les bouteilles doivent être stockées dans un lieu frais dont la température doit demeurer constante entre 12 et 14°C. Chez le particulier, ces conditions sont très souvent difficiles à obtenir. Pourtant, il ne faut pas croire qu’une température un peu plus haute (de l’ordre de 16 à 18°C) ou un peu plus basse (entre 8 et 10°C) est rédhibitoire pour vos bouteilles. Un peu trop élevée, la température à tendance à accélérer l’évolution d’un vin. Un peu trop basse, elle a tendance à le figer. En outre, il est très important d’éviter (dans la mesure du possible) les variations rapides de températures et les gradients trop élevés entre la période froide et la période chaude.

Il est aussi très important de contrôler l’hygrométrie. L’idéal est une valeur voisine de 80 %. Au-delà de cette limite, il peut être observé un développement de moisissures qui, à terme, peut se transmettre au vin si le bouchon a été trop longtemps en contact avec ces microorganismes. En-dessous de 60%, l’air trop sec augmente les risques d’assèchement du bouchon. Plus assez souple, le liège du bouchon se contracte alors et ne joue plus son rôle. Cela peut favoriser l’évaporation du liquide et le passage de l’air à l’intérieur de la bouteille augmentant ainsi l’oxydation du vin.

Enfin, les flacons doivent être entreposés loin de toute source d’odeur. En effet, certaines odeurs ont la capacité de se transmettre au vin à travers le bouchon. Il est donc fortement déconseillé de stocker ses bouteilles dans une cave à côté de la citerne de mazout ou d’autres hydrocarbures.

Dans ce domaine comme dans bien d’autres, l’idéal demeure malheureusement souvent inaccessible. Il est très difficile de rassembler toutes ces conditions même pour des professionnels.

Finalement, lorsque vous aurez opté pour un lieu de stockage « convenable », n’oubliez pas de sortir les bouteilles de leur emballage carton (afin d’éviter la moisissure et la transmission du mauvais goût au vin par le bouchon) et les coucher à plat sur les rayonnages.

 

Sources d’information