Régions satellites de la Champagne viticole


Les régions satellites

En marge des 4 principales régions de la Champagne viticole, se situent des régions de moindre importance en termes de superficie et de renommée mais se démarquant par une très forte identité viticole.

Le Massif de Saint-Thierry

Le Massif de Saint-Thierry constitue le prolongement le plus septentrional de la Champagne viticole. Il est séparé du vignoble de la Vallée de l’Ardre par la Vesle. Les expositions sont majoritairement orientées sud et sud-est et son relief est marqué par des coteaux aux pentes relativement douces.

Historiquement, le vignoble du Massif de Saint-Thierry produisait des vins rouges tranquilles. C’est pour cette raison que l’encépagement y est principalement constitué de raisins noirs avec prédominance pour le pinot meunier. Il y donne des vins fruités, souples et puissants à évolution rapide. La superficie actuelle de ce vignoble est de l’ordre de 900 hectares.

La Vallée de l’Ardre

La Vallée de l’Ardre se situe au sud-ouest du Massif de Saint-Thierry et en est séparée par la Vesle. La superficie totale de son vignoble est aujourd’hui de près de 950 hectares. Son relief est un ensemble de coteaux accidentés dont les expositions se partagent principalement entre le nord-est et l’ouest.

Le sous-sol est ici en grande partie constitué de marnes et de calcaires tandis que le sol y est argileux avec quelques zones sableuses calcaires.

De par sa situation géographiques et son relief mouvement, le vignoble de la Vallée de l’Ardre est probablement le plus froid de la Champagne. C’est sans doute pour ces raisons que l’encépagement est ici constitué en grande majorité par le pinot meunier (75%), car plus apte à résister aux gelées printanières fréquentes de cette région.


Le Petit et Grand Morin

Le vignoble du Petit et Grand Morin est le prolongement méridional de la Côte des Blancs. Il forme un ensemble disparate constitué de deux principales régions : la région de Congy-Villevenard et la région de Sézanne.

Vignoble du Petit Morin (Etoges)

Vignoble du Petit Morin (Etoges)

La première d’entre elles se situe à l’ouest de la Côte des Blancs. Ici les coteaux sont beaucoup moins larges que ceux que l’on peut rencontrer plus au nord entre Cramant et Vertus à travers la célèbre Côte, de quelques centaines de mètres seulement. Ils possèdent aussi des pentes beaucoup moins marquées, de l’ordre de 9% en moyenne.

Ici encore le sous-sol prédominant est la craie (avec quelques zones de marnes, calcaires ou des sables),

Sa superficie totale est aujourd’hui de près de 960 hectares avec un encépagement à plus de 50% constitué de pinot meunier, suivi du chardonnay. Ses vins sont réputés pour leur équilibre.

La région de Sézanne se situe plus au sud sous la forme d’une côte étroite dont l’altitude n’excède pas 230 m à son point le plus haut. Constitué de coteaux bien marqués, les pentes moyennes sont de 10% avec des maximum pouvant aller jusqu’à 30%. Son sous-sol encore majoritairement crayeux même si l’on rencontre des argiles de différents types. La superficie de ce secteur est de 1450 hectares et son encépagement est à 75% constitué de chardonnay. Les vins qui y sont produits sont assez proches de ceux produits sur la Côte des Blancs en y incluant leur propre caractère.


Sources d’information
« Cépages et vignobles de France » (Pierre Galet, ed. Tec&Doc Lavoisier)
« Grand atlas des vignobles de France » (Benoit France, Solars Editions)
« La Champagne est ses vins » (ed. Féret)