Les centres de pressurage

Il existe en Champagne quelques 2000 centres de pressurage en activité dont l’agrément dépend du respect d’un cahier des charges très précis dicté par la réglementation relative à l’appellation d’origine. Ce cahier rassemble une vingtaine de critères. En fonction du respect de ceux-ci, deux types d’agrément pourront être fournis, soit « qualitatif », soit « simple ». Dans le pire des cas, il sera refusé.

Parmi cette vingtaine de critères, certains concernent la couverture physique du centre de pressurage et de l’aire de stockage, la capacité et la taille des pressoirs adaptée aux quantités de raisin à pressurer, la hauteur de chute des raisins dans le pressoir lors du chargement, le mécanisme de fractionnement des jus, le dispositif de sulfitage, les conditions de chargement ainsi que les volume des cuves de débourbage ou encore l’hygiène générale des locaux. Bien entendu, l’agrément « qualitatif » sera plus exigent que l’agrément « simple ».

 

Sources d’information